• enseigner dehorset apprendre avec la nature
  • Se former avec SILVIVAdes cours attractifs au contact de la nature
  • faire vivre la nature aux autresnos outils vous donnent un coup de main
  • La pleine consciencec’est facile dans la nature

Comment résister au froid lors des sorties hivernales?

La période la plus froide de l'année est arrivée accompagnée de chutes de neige, l'hiver est à nos portes. Le froid ne nous incite certainement pas à sortir, et encore moins à imaginer des activités dans les bois par une grise journée…


Mais qu'est-ce que cela signifie concrètement pour les sorties en forêt avec les écoles? Faut-il renoncer à aller dehors pour éviter que nos élèves prennent froid?

Passer du temps en plein air

Avec l'arrivée du temps froid, les cas de rhumes, de toux et de maux de gorge sont de plus en plus fréquents chez les adultes et les enfants. Cela se produit surtout en hiver, car nous ne sortons plus régulièrement à l'extérieur, mais passons beaucoup de temps à l'intérieur, dans des locaux chauffés (à la maison, au travail et à l'école), où les virus sont davantage présents. Pour rester en forme, renforcer le système immunitaire, réduire le stress et stimuler les capacités motrices, il est donc conseillé de passer du temps à l'extérieur, dans les bois ou dans la nature.

Stratégies et astuces pour se protéger du froid

Tous les adultes ne perçoivent pas le froid et n'y réagissent pas de la même manière. Cette différence s'applique également aux enfants. N'avez-vous jamais été en forêt avec une classe et observé certains élèves recroquevillés et transis, alors que d'autres ne portaient même pas leur veste? Il est pratiquement impossible d’anticiper ces différences. Pour se protéger du froid, il suffit d'être correctement équipé. Il est essentiel de disposer d'un équipement adapté aux conditions météorologiques afin de passer un bon moment dans la nature.

Notre source d'inspiration: l'oignon!
Notre source d'inspiration: l'oignon!

Lorsque les températures sont basses, il est utile de se couvrir à la manière d'un «oignon» et prévoir un nombre suffisant de couches. Ainsi, vous pouvez en enlever une ou deux si vous avez chaud ou vous couvrir davantage par sensation de froid. Un bonnet, une écharpe et des gants sont certainement des compléments qui aident à garder le corps au chaud. On couvre les extrémités pour maintenir tout le corps chaud. Attention toutefois à ne pas exagérer et à ne pas trop vous couvrir, au risque de transpirer et de vous refroidir encore davantage par la suite.

 

Des boissons ou de la nourriture chauds, et qui plus est pris autour d'un feu, apporte aussi son lot de calories.

Une autre stratégie utile pour protéger vos élèves du froid consiste à leur proposer des jeux ou des activités de mouvement qui les aident à se réchauffer. Des activités telles que les jeux d’estafettes ou de jouer à s’attraper font bien l'affaire et aident également à rythmer la sortie.

Jeux de mouvement univers forestier

Download

Jeux de mouvement WWF

Download


Et comment les plantes et les animaux se protègent du froid?

Un rouge-gorge au plumage gonflé
Un rouge-gorge au plumage gonflé

Les animaux ont développé différentes stratégies pour se protéger du froid. Par exemple, les oiseaux migrateurs se déplacent vers des régions plus chaudes, tandis que ceux qui passent l'hiver sous nos latitudes stockent de l'air entre leurs plumes pour créer un rembourrage isolant. C'est pourquoi, en hiver, nous verrons des rouges-gorges et des mésanges au plumage magnifiquement gonflé.


D'autre part, divers mammifères réduisent leur dépense énergétique en utilisant diverses stratégies allant de l'hibernation (chauves-souris, hérissons et loirs) à l'immobilisation (écureuils).

Le sucre, un antigel végétal
Le sucre, un antigel végétal

Les plantes, pour leur part, ne peuvent pas se déplacer vers des climats plus doux et ont développé une stratégie différente. Pour éviter que l'eau de leurs cellules ne gèle pendant l'hiver, les plantes créent leur propre antigel: le sucre.


En enrichissant leurs cellules avec du sucre, elles sont capables d'abaisser la température de congélation de leurs tissus, se protégeant ainsi des dommages que l'eau causerait lorsqu'elle se solidifie.

Il ne reste plus qu’à sortir!

Les avantages de sortir en forêt ou en plein air sont tels que le froid ne devrait pas vous décourager. Au contraire, une sortie en hiver a un charme qui la rend unique et magique. Il ne me reste plus qu'à vous inviter à vous couvrir comme un «oignon» et à aller découvrir la forêt d'hiver.

Raffaele Pellegrino


Cet article a été publié dans le Forestaviva (n°79) de décembre 2020.

Sortir, oui, mais dans le respect de la faune sauvage

© Parc Chasseral, Luc Rebetez

© Parc Chasseral


 

Avec l’arrivée de la neige se multiplient les envies d’évasion et de grand air, amplifiées par la crise sanitaire vécue en 2020. Le Parc Chasseral rappelle la nécessité de respecter la nature et la faune sauvage, notamment en installant des supports de sensibilisation à certains lieux sensibles. De nouvelles zones de protection de la faune sauvage ont par exemple été édictées dans le Jura bernois (Chasseral sud, district franc fédéral de la Combe Grède): les itinéraires de skis ou de raquettes doivent y être strictement respectés. Les contrevenants peuvent être amendés.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0