• La pleine consciencec’est facile dans la nature
  • enseigner dehorset apprendre avec la nature
  • Se former avec SILVIVAdes cours attractifs au contact de la nature
  • faire vivre la nature aux autresnos outils vous donnent un coup de main

Combien vaut un bon travail en EEN? Et combien gagnent les pédagogues par la nature?

D’après les résultats de notre enquête intitulée « Situation professionnelle dans le secteur de l'éducation à l'environnement par la nature (2018) » menée par l'association ERBINAT et la Fondation SILVIVA, plus de 70% des personnes interrogées sont des femmes. La Journée de grève des femmes 2019 est une bonne occasion de publier les résultats, de présenter quelques thèses sur les salaires, le temps et le respect... et de se demander : que va-t-il se passer ensuite ?

 

Lien au blog en allemand

 

Résumé des résultats de l'enquête sur la situation professionnelle dans l’éducation à l’environnement par la nature (2018)

L'objectif de l'enquête en ligne était de donner un aperçu des conditions de travail dans le domaine de l'éducation à l’environnement par la nature (EEN) en Suisse. L'enquête a été diffusée en allemand, en français et en italien. Au total, plus de 300 actifs dans le domaine de l’EEN ont participé à l'enquête, dont une grande partie (70%) étaient de langue allemande.

 

Un bon 70% des personnes interrogées sont des femmes et la moyenne d'âge est de 44 ans. Le niveau d'instruction des personnes interrogées est très diversifié, les personnes interrogées ayant une maîtrise universitaire représentant la plus grande part (28%). En deuxième lieu, on trouve les personnes ayant une formation professionnelle de base (26%).

 

Près de 39% des personnes interrogées mettent en œuvre leurs propres projets EEN avec différents groupes d'âge. En outre, 30% sont actifs dans le travail de projet (organisation, coordination et conception). La majorité des personnes ayant répondu au questionnaire (79%) ont un emploi permanent.

 

La charge de travail des diplômés en EEN montre un tableau épars: 16% travaillent entre 41 et 60%, 15 % travaillent à moins de 10% et seulement 13% indiquent une charge de travail de 90 à 100%.

 

Environ le trois quart des personnes interrogées ont un revenu mensuel brut inférieur au salaire brut médian de CHF 6 505.- donné par l'Office fédéral de la statistique en 2016. Et 23% des personnes gagnent moins de CHF 3000.-  (pour un taux de travail à 100%).

 

Une bonne partie des personnes ayant répondu (33%) estiment toutefois que leur salaire est assez approprié. Ainsi, 35% des personnes interrogées ont qualifié leurs conditions de travail actuelles de plutôt progressistes. Un tiers des personnes interrogées se disent satisfaites de leurs conditions de travail. 71% des employés travaillent en EEN avec grand plaisir et 69% le trouvent plein de sens.

Download

Ergebnisse Umfrage Arbeitssituation im NUB Bereich

Download (en allemand)

Agenda Weiterbildung Naturbezogene Umweltbildung

Liens


Écrire commentaire

Commentaires: 0